Film présenté en

Réalisateur

Daniele Luchetti

Durée

01h40

Genre

Comédie

Type

Acteurs

Avec Micaela Ramazzotti, Kim Rossi Stuart
Facebook
Twitter

Anni felici (Storia mitologica della mia famiglia)

Synopsis

1974, Rome. Guido est un artiste qui voudrait être à l’avant-garde, mais il se sent enfermé dans une famille trop bourgeoise et envahissante. Serena, son épouse, n’aime pas l’art ; elle préfère l’artiste. Ils ont deux fils, Dario et Paolo, respectivement 10 et 5 ans. Dario, caméra au poing, filme les années heureuses d’une famille bousculée par une série d’événements qui changeront à jamais sa destinée.

Bande-Annonce

La Repubblica : Histoire mythologique. « C’est, pour moi, un film très personnel – explique Luchetti. Je suis parti de très loin, car avec Mio fratello è figlio unico, j’ai raconté la famille de quelqu’un d’autre, Antonio Pennacchi. Avec La nostra vita, j’ai raconté la vie d’un voisin et, finalement, j’ai compris qu’il était temps de m’approcher de ma famille, de dire pour la première fois “je”. Bien sûr, en adoptant la censure, des autocensures, et des écrans. » Et si le titre provisoire du film était Histoire mythologique de ma famille, c’est parce-que, explique-t-il, « c’est une histoire dans laquelle tout est réinventé pour essayer de dire la vérité. De nombreux faits sont faux, le sentiments, eux, sont tous vrais. »
Attirés et contraires. Les parents du film, le sculpteur Kim Rossi Stuart et sa femme Micaela Ramazzotti « sont inspirés de mon père et de ma mère – poursuit le réalisateur – mais aussi à des couples que je connais et, même, dont je fais partie. Ce sont des couples qui s’attirent physiquement, de façon irrésistible, mais composés de personnes trop différentes. Elle cherche la reconnaissance et l’attention, lui voudrait être à l’avant-garde mais l’image de l’artiste maudit s’effondre si ce dernier se présente au vernissage avec sa femme et ses enfants. Au fond, bien que j’aie longtemps travaillé sur ce film, j’ai réalisé quelque chose de très simple, qui parle à tous ceux qui ont été père, mère, enfant, ou se sont retrouvés dans un couple où ils se sont sentis à la fois prisonniers et libres. »Notre avis : Le réalisateur Daniele Luchetti est une valeur sûre du cinéma italien : on lui doit notamment Il portaborse avec Nanni Moretti (1991), La scuola (1995), savoureuse comédie inspirée des récits de Domenico Starnone sur l’école italienne, ou bien encore Mio fratello è figlio unico (2007). Plus récemment, le poignant La nostra vita (2010) a valu à son acteur principal, Elio Germano, le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes, ainsi qu’au Festival du film italien d’Ajaccio, la même année. Avec le très attendu Anni felici, Daniele Luchetti dépeint une nouvelle fois les vicissitudes d’une famille italienne, puisant cette fois-ci son inspiration dans ses souvenirs et son vécu. Servis par des acteurs impeccables (Micaela Ramazzotti, éclatante dans Tutta la vita davanti et La prima cosa bella de Paolo Virzì ou Il cuore grande delle ragazze de Pupi Avati, présenté à Ajaccio l’an dernier ; Kim Rossi Stuart, inoubliable dans Le chiavi di casa de Gianni Amelio, Romanzo criminale et Vallanzasca de Michele Placido, Piano, solo de Riccardo Milani, mais aussi réalisateur du magnifique Anche libero va bene, dans lequel il tient également le rôle principal), Anni felici devrait ravir le public ajaccien, qui découvrira le film en avant-première sur l’île, à quelques jours seulement de sa première projection en France, au Festival d’Annecy.

Bande Annonce

Dates et Horaires